Visite à Thanh Hoa partie 6

A proximité, s’élèvent les tombes des Impératrices Ngô Thi Ngoc Giao (1421-1496) et Nguyên Thi Ngoc Huyên. ( 7-1505).
Plusieurs sépultures princières (Lê Lai, Lê Niêm, Lê Lu, Lê Ngân, Lê Sat, Lê Nhan Chu, Lê Liêt, Lê Van, Lê Lê, Lê Triêu, Lê Thach et Lê Khoi), dispersées dans les villages environnants (Dung Tu, Bi Ngu, Thuy Luân), sont souvent réduites à un simple tumulus précédé d’une stèle funéraire.
Durant la Guerre du Viêt-Nam, l’A.R.V.N. utilisa le nom de code “Lam Son” pour désigner ses nombreuses opérations militaires.
Xuân Dài (42 km au N.O. de Thanh Hoa) : Colline dont une des grottes abrite le Temple de Hô Công. Un culte lui est rendu ainsi qu’à son disciple Phi Tràng Phong. L’édifice contient des inscriptions et des statues en pierre qui dateraient des Lê antérieurs (980-1009). Chaque année, un pèlerinage a lieu le 9ème jour du 1er mois lunaire et assure la fécondité aux femmes.
Le site fut plusieurs fois chanté tant par les Empereurs (Lê Thanh Ton) que par les lettrés viêtnamiens\
Dông Cô (40 km au N.O. de Thanh Hoa) : Montagne sur laquelle se trouve le Temple du Génie de la Montagne du Tambour de bronze (Dông Cô Son Thân) et qui contient un tambour de 60 kg qui daterait des rois Hùng. La légende rapporte que le Génie serait apparu à l’Empereur Ly Thai Tô pour lui demander de fondre un tambour en bronze qui lui apporterait la victoire contre les Chàm. Ce tambour aux pouvoirs magiques aurait permis la victoire de Ly Thai Ton sur ses frères (1028). Par la suite, les partisans des Lê, guidés par les roulements du tambour, réussirent à vaincre les Mac (1561). Un culte lui était rendu au Lich Dai Dê Vuong Miêu (Huê).
Yen Ton (Tây Giai) (41 km au N.O. de Thanh Hoa) : Vestiges de l’ancienne citadelle (Hô Thành) construite, en 1397, par l’Empereur Hô Qui Ly qui s’y installa en 1401. De nombreux palais de Thang Long (Hanoï) furent démontés pour y être réédifiés. Elle reçu plusieurs appellations : Tây Dô (Capitale de l’Ouest) (1401) puis Tây
Kinh (Capitale de l’Ouest) (1430) lorsque Le Loi chassa les Chinois du royaume. Par la suite, elle a été la capitale des Seigneurs Trinh (XVIème siècle) avant d’être rasée par les Tây Son (XVIIlème siècle).
Construite sur un plan rectangulaire (900 m de long sur 700 m de large) et entourée de remparts de terre revêtus de pierre de taille (5 m de hauteur et 3 m d’épaisseur), la citadelle était percée de quatre portes voûtées en pierre (celle du Sud est triple). De nos jours, les diguettes des rizières se sont superposées aux fondations des anciennes constructions. Seule, la photographie aérienne permet d’en avoir une vue d’ensemble.
Dans l’axe de la porte Sud, on aperçoit la colline Nôi Thôn (138 m d’altitude) formant l’écran royal. Selon la légende populaire, elle représente l’arc de l’arbalète tandis que le chemin qui y conduit symboliserait la flèche qui devait anéantir la dynastie des Trân.
La route de Thanh Hoa à Thuong Xuân (prov. de Thanh Hoa) par la R.N. 507 (vers l’Ouest).
Phu Ly (12 km à l’O. de Thanh Hoa) : Lieu de naissance du mandarin-historien Lê Van Huu (1129-1322). En 1902, on y découvrit les premiers tambours de bronze.
Van Lôc (18 km à l’O. de Thanh Hoa) : Lieu de naissance de Nguyên (Lê) Chich (1382-1448) qui se mit au service de Lê Loi contre les Chinois, de Nguyên Thi Bành et de Nguyên Tri Hoa.

Für mehr Infos: V Spirit cruise Halong bay | voyage ninh binh  2 jours | voyage sur mesure vietnam cambodge 18 jours | Voyage Vietnam authentique | Vietnam Cambodge Laos 15 jours

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress