Visite à Thanh Hoa partie 5

La légende populaire rapporte que le Général chinois Ma Vièn plaçait les tambours au bas des cascades afin que le fracas de l’eau sur le métal tienne en respect les peuplades du Sud persuadées de l ’approche imminente des troupes chinoises.
Depuis 1902, la classification de F. Heger, en quatre types, sert a répertorier les différents tambours d’Asie du Sud-Est (à peu près 300 dont 70 en R.S. V.N.). Ceux du Viêt-Nam correspondent aux| catégories I et II. En 1918 et 1932, H. Parmentier compléta l’inventaire précédent.
Dans certaines tombes, on a aussi découvert de petits tambours décorés dont la taille est variable : 4 à 19 cm. de hauteur et 6 – 35 cm de diamètre. Ils devaient servir d ‘offrande au défunt.
De nombreux tambours se trouvent aux Musées d’Histoire (Hanoï et Hô Chi Minh-Ville), au Musée Guimet (Paris), au Musée Cernuschi (Paris), aux Musées royaux d’Art et d’Histoire (Bruxelles).
Ngoc Tich (10 km à l’O. de Thanh Hoa) : Site d’un temple dédié au Génie Dê Thich. Selon la tradition populaire, c’est grâce aux vertus d’une fontaine qui arrose le temple que plusieurs étudiants du pays furent reçus aux concours mandarinaux avant de devenir célèbres : Dào Tiêu (XlIIème siècle), Lê Van Huu (1230-1322), Le Ba Quat (XlVème siècle), Thiêu Si Lâm, Thiêu Quy Linh (XVIème siècle) et Lê Ba Dac.
Kim Bôi (20 km au N.O. de Thanh Hoa) : Village natal du mandarin- gouverneur Trinh Kha (1399-1451) qui se mit au service de Lê Loi dans sa lutte contre les Chinois et les Chàm.
Soc Son (20 km au N.O. de Thanh Hoa) : Chaîne de montagnes arrosée par le fleuve Ma. Lieu de naissance du Seigneur Trinh Kiêm (1502-1570), fondateur de la dynastie des Seigneurs Trinh. Dans les alentours (à proximité du Kim Son), Trinh Kiêm, en 1555, écrasa les troupes de l’usurpateur Mac Kinh Diên (7-1582).
Da But (30 km à l’O. de Thanh Hoa) : Site archéologique à ciel ouvert découvert en 1926 par H. Mansuy (1857-1937) et dont la datation se situe entre 6.000 et 4.000 av. J.-C. Les fouilles ont mis à jour de nombreuses haches partiellement polies et des céramiques décorées. Les fouilles de 1971 au village de Vinh Tân livrèrent de nombreux vestiges de céramique.
Don Son (35 km au N.O. de Thanh Hoa) : Temple consacré au Général Trân Khat Chân (1370-1399) qui a été décapité en ces lieux pour avoir trahi le Régent Lê Qui Ly.
Lam Son (Xuân Lam) (40 km au N.O. de Thanh Hoa) : Lieu d’origine de la dynastie des Lê postérieurs (1428-1788) et site de nombreuses sépultures impériales et princières.
Durant son règne, l’Empereur Gia Long (1762-1820) fît déplacer les différents temples de Lam Son sur le site actuel de Câu Bô ou Bô Vê où Minh Mang fit ensuite transporter les tablettes funéraires.
– Le Tombeau de Lê Loi (1385-1433) (Mausolée Vinh) dont la construction (1538) s’est inspirée des sépultures impériales chinoises, p entouré d’une enceinte rectangulaire (314 m de long sur 254 m de large), 11 comprend une stèle funéraire (stèle de Vinh Lang : 2.80 m de haut et 1,90 m de large) reposant sur une tortue. Le texte a été composé par son conseiller, Nguyên Trai, en 1433, et une copie de la stèle se trouve au Musée d’Histoire de Hanoï. Le tumuius ae rorme carrée, entouré d’un mur de briques, est précédé par une double rangée de personnages et d’animaux. Dans le Temple (Miêu), dédié au culte de l’Empereur, se dresse une statue en bronze datant de 1532.
– Le Tombeau Huu (1442) de Le Thai Ton (1423-1442).
– Le Tombeau Chiêu (1498) de Lê Thanh Ton (1442-1497).
– Le Tombeau Du (1504) de Lê Hiên Ton (1461-1504).
– Le Tombeau Kinh (1504) de Lê Tue Ton (1488-1504).

Lesen SIe mehr: V’Spirit cruise | voyage ninh binh  2 jours | voyage sur mesure vietnam cambodge 18 jours | Voyage Vietnam authentique | Vietnam Cambodge Laos 15 jours

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress