Visite à Thanh Hoa partie 3

Devant la grotte, se dresse une stèle de pierre de l’Empereur Lê Thanh Ton (1442-1497) et du savant Lê Quy Dôn (1726-1784).
La beauté des paysages a été célébrée dans les poèmes de Nguyên Trai, de Lê Thanh Ton et de Ngô Thi Si.
Thân Phu (45 km au N.E. de Thanh Hoa) : Site historique où se dé¬foulèrent de nombreuses batailles. Par deux fois, les Chàm échouèrent dans leur tentative d’incursion en territoire viêtnamien : en 979, leur flotte fut dispersée par la tempête, et en 1383, ils furent repoussés par les Vietnamiens. En 1412, une armée vietnamienne conduite par Trân Quy Khoang (7-1414) fut battue par les Chinois. L’Empereur, refusant la captivité à Pékin, préféra se suicider.
La beauté des lieux a inspiré de nombreux poètes (Nguyên Trung Ngan et Nguyên Trai) ainsi que l’Empereur Lê Thanh Ton (1442. 1497).
Ba Dinh (49 km au N.E. de Thanh Hoa) : Centre de résistance et quartier général de Dinh Công Trang (1833-1887) comprenant trois villages (Thuong Tho, Mâu Thinh et My Khê) protégés par d’importants parapets (8 m d’épaisseur et 3 m de haut) couverts de pointes de bambou et entourés d’eau. Afin de réprimer toute défaillance et toute trahison, celui-ci avait fait élever un échafaud au centre du dispositif.
A la suite de la révolte de l’Empereur Hàm Nghi (Juillet 1885) contre les autorités coloniales, les troupes fidèles, soutenues par le mouvement de “Soutien à la Monarchie” (Cân Vuong), se réfugièrent dans la forteresse avant d’être dispersées par les Français (21 Janvier 1887). Le futur Maréchal Joffre s’illustra durant ces opérations.
Dès 1902, en reconnaissance de l’ingéniosité des défenseurs viêtnamiens, le siège de cette place-forte a été inscrit au programme d’études de l’Ecole militaire de St. Cyr.
La route de Thanh Hoa à Sâm Son (prov. de Thanh Hoa) (vers l’Est).
Câu Bô (Bô Vê) (3 km à l’E. de Thanh Hoa) : Important complexe funéraire et cultuel appartenant à la dynastie des Lê postérieurs (1428- 1788).
– Le Temple des Lê postérieurs (Lê Miêu) a été construit en 1805. Le culte était autrefois célébré à Lam Son (lieu de naissance de l’Empereur Lê Loi) (prov. de Thanh Hoa) et à Hanoï. Après la destruction du Temple Hoàng Duc de Hanoï par les Tây Son, l’Empe¬reur Gia Long a fait déplacer (1804) celui de Lam Son sur le site actuel, et son fils, Minh Mang, y a fait transporter les tablettes fu¬néraires.
– Les Sépultures des Empereurs Lê Anh Ton (1531-1573) et de Lê Kinh Ton (1587-1619).
– La Montagne de la Licorne (Ky Lan Son) est le lieu d’origine de l’Empereur Lê Dai Hành (941-1005). Un temple est consacré au culte de Lê Thanh Ton (1442-1497).
Sâm Son (17 km au S.E. de Thanh Hoa) : Station balnéaire créée en 1904 et comprenant une plage de sable fin (Vùng Ngoc : Plage des Perles) plantée de filaos qui s’étend sur presque 10 km. On rapporte que les fées venaient s’y baigner et pêcher des perles.
Le site, découvert vers 1900, au moment où le Transindochinois parvenait au Thanh Hoa, a été le lieu de repos privilégié des fonctionnaires français du Tonkin car les stations de Tam Dao et de Chapa ne fonctionnèrent qu’après 1918. En 1934, on y découvrit un trésor comprenant plusieurs centaines de lingots d’or et d’argent ainsi que de nombreuses sapèques de l’époque Canh Hung (1740-1786).

Besuchen Sie uns unter: Halongbucht

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress