Visite à Thanh Hoa partie 2

Les célébrations rituelles avaient lieu aux dates anniversaires : le 8ème jour du 1er mois lunaire, le 1er jour du 4ème mois, le 1er jour du 7ème mois, le 1er jour du lOème mois et le 22ème jour du 12 mois.
Thành Vân (40 km au N. de Thanh Hoa) : Site du Temple de Phô Cat (Poissons Sacrés) consacré à la Déesse Liêu Hanh. Pour avoir servi de centre de rébellion contre le Seigneur Trinh Tac, au XVIIème siècle, la pagode a été rasée puis reconstruite.
Un important pèlerinage a lieu le 3ème jour du 3ème mois lunaire. Sous la direction de femmes médiums (Bà Dông), les fêtes durent trois jours. Un grand nombre de femmes y viennent chercher remède à leur stérilité.
Phu Diên (Triêu Lôc) (14 km au N. de Thanh Hoa) : Au pied du mont Son Trang, se trouvent la sépulture et le temple de Triêu Thi Trinh (Bà Triêu) (226-248) qui prit la tête d’un soulèvement contre l’occupant chinois. Un pèlerinage a lieu le 24 ème jour du 2ème mois lunaire.
Phu Lam (10 km au N. de Thanh Hoa) : Lieu de sépulture de l’Empereur Lê Hy Ton ( 1664-1717).
Do (Montagne) (8 km au N.E. de Thanh Hoa) : Site préhistorique à ciel ouvert datant du Paléolithique inférieur (300.000 à 10.000 av. J – C.) et découvert le 20 Novembre 1960. Plusieurs campagnes de fouilles ( 1960, 1963 et 1968) ont fourni une masse importante de tériel archéologique.
Thiêu Dông (6 km au N.E. de Thanh Hoa) : Site archéologie datant de l’âge du bronze et découvert en Novembre 1960.
Ham Rong(6 km au N. de Thanh Hoa) : Pont enjambant la rivière Ma qui qui a été intensément bombardé pendant la Guerre du Viêt-Nam. pe Mars 1965 à Novembre 1968, près de 700 sorties aériennes furent effectuées. Ce n’est que le 13 Mai 1972 que le pont a été détruit.
Thanh Hoa (153 km au S. de Hanoi) : Chef-lieu de la province de Thanh Hoa depuis 1832. Vestiges d’une ancienne citadelle construite en 1804 et reconstruite en 1828. La ville a été autrefois un centre des concours mandarinaux (le Camps des Lettrés fut édifié en 1851). Pendant la Guerre du Viêt-Nam, la ville eut à souffrir des bombardements aériens.
La route de Thanh Hoa à Phât Diêm (prov. de Ninh Binh) par la R.N. 509 (vers le Nord-Est).
Ngoc Son (Kim Son) (33 km au N. de Thanh Hoa) : Percée de nom¬breuses grottes, la montagne, aux 29 sommets, a servi de refuge aux Viêtnamiens au moment des invasions mongoles (XHIème siècle). A proximité, le Seigneur Trinh Kiêm (1502-1570), en remportant une victoire sur les armées des Mac au XVIème siècle, mit fin à la dynastie usurpatrice.
Nga Thiên (42 km au N.E. de Thanh Hoa) : Site de la Grotte de Tù Thuc ou Bich Dào Dông (Grotte du Pécher Bleu) s’ouvrant sur deux cavernes dont la roche est aussi brillante que le jade. D’après la légende, au XlVème siècle, un fonctionnaire du nom de Tù Thuc, délivra une jeune fille d’une bande de brigands. Pour le remercier de son action, celle ci l’entraîna dans une grotte et lui révéla sa véritable identité : Giang Huong (Parfum Céleste). Après un an de vie commune, Tù Thuc, en proie à la nostalgie, souhaita revoir son pays. Rendu dans son village, il fut incapable de reconnaître les lieux et les habitants. A l’annonce de son nom, les plus âgés mentionnèrent l’existence d’un trisaïeul qui avait, autrefois, disparu dans la montagne. Désorienté car ne pouvant plus revenir auprès de sa femme, il gravit le Hoàng Son et pénétra dans la montagne pour devenir, lui même, un génie.

Lesen Sie mehr: Ha Long Bucht

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress