Visite à Nghe An partie 2

– Le Temple Hong Son , construit au XIXème siècle, est dédié aux souverains Hùng et au Général Trân Hung Dao (1229-1300).
– Le Musée des Soviets du Nghê Tinh (Bao Tàng Xô Viêt Nghe Tinh), fondé en 1960, retrace l’histoire du soulèvement de 1930-1931. Fortement touchés par la crise économique, les paysans viêtnamiens se dressèrent contre les autorités coloniales qui répondirent par la force (bombardements aériens et intervention de la Légion).
L’ancien Camp des Lettrés (Truong Thi), datant de 1843, se trouvait à 2 km de la ville (à l’emplacement de l’ancien terrain d’aviation).
La route de Vinh à Nghia Dàn (prov. de Nghê An) par (a R.N. 15 (vers le Nord-Ouest).
Hung Nguyên (Bùi Chu) (3 km à PO. de Vinh) : Village natal du mandarin-réformateur Nguyên Truong Tô (1828-1871).
Khanh Son (11 km au N.O. de Vinh) : Site d’une maison communale (Dinh) datant du XVIIIème siècle.
Kim Liên (Nam Lien et Lang Dai KJ10) (14 km au N.O. de Vinh) : Village natal de Hô Chi Minh (1890-1969) (il est en fait né à Hoàng Trù qui est aussi le village natal de sa mère, situé à 2 km).
Le musée, datant de 1955, est la réplique exacte de l’ancienne maison en bambou et en bois du président défunt. Par deux fois, en 1957 et en Décembre 1961, Hô Chi Minh revint sur son lieu de naissance. A proximité (3 km), au sommet du Mont Dai Huê (Dông Tranh), se trouve la tombe de sa mère, Hoàng Thi Loan (1868-1901), qui fut reconstruite en 1985.
Hô Chi Minh (1890-1969) (vrai nom : Nguyên Sinh Cung) : Après des études secondaires à Vinh et à Huê (1908), il devient enseignant à Phan Thiêt (1910) puis part pour l’Europe (1911). Il parcourt l’Afrique du Nord, l’Amérique du Nord (1912-1916) et s’installe à Paris (1916) où il collabore à différents journaux de gauche (1919). Il participe au Congrès de Tours (1920) et devient membre de la fédération communiste de la Seine et de la Franc- Maçonnerie (1922). Il séjourne à Moscou (1923-1924) comme étudiant de l’Université des Travailleurs de l’Orient. Fondateur de “l’Association de la Jeunesse Révolutionnaire du Viêt-Nam (Thanh Niên) (1925). Il retourne en U.R.S.S. (1927-1928) avant de se fixer au Siam où il fonde le P. C. siamois (1930). Fondateur du P.C. V.N. (1930) à Hong Kong où il est arrêté et condamné par les autorités britanniques (1931). Il se réfugie à Amoy puis à Shanghai (1932-1933). Après un nouveau séjour en U.R.S.S. à l’Ecole Lenine (1934-1937), il retourne en Chine (1938). Il rentre au Viêt-Nam, s installe dans la province de Cao Bàng) (1940) et participe à la fondation du Vièt-Minh (1941). Il est emprisonné (1942-1943) puis libéré par les Chinois. Il entre en contact avec les Américains de l’O.S.S. (1944-1945) qui lui accordent une aide symbolique. Initiateur de la Révolution d’Août, il devient Pdt. du “Comité National de Libération du Viêt-Nam” (1945). Après l’abdication de Bao Dai, il fait proclamer l ’indépendance du Viêt- Nam (1945). Cosignataire des Accords du 6 Mars 1946. Face aux ultras tant français que viêtnamiens, il ne peut éviter la Guerre d’Indochine (1946-1954). Avec l’instauration de la R.D.V.N., il consolide son pouvoir et cherche à atténuer les échecs de la réforme agraire. Secrétaire général du P.C. (1956-1960). Lors de la Guerre du Viêt-Nam, il réussit à maintenir le Parti en dehors des conflits idéologiques et parvient à obtenir une aide importante des pays frères (U.R.S.S. et R.P.C.).

Besuchen Sie uns unter: Vietnam bay Halong | excursion Ninh Binh 2 jours | voyage vietnam cambodge | Randonnées à Mai Chau | Vietnam Cambodge Laos 15 jours

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress