Visite à Ha Tinh partie 1

La province de Hà Tinh est une ancienne province (1831-1853 et 1875-1955) du Viêt-Nam (1832-1838), du Dai Nam (1838-1883) et de FAnnam (1884-1955) dont le chef-lieu était Hà Tinh. Détachée de l’Annam, elle a été provisoirement rattachée au Tonkin (1883-1884). Ancienne province de la R.D.V.N. (1955-1975) dont le chef-lieu était Hà Tinh. Elle a constitué (1975-1997) une partie de l’ancienne province de Nghê Tinh.
Province (1997) de la R.S.V.N. Superficie : 6.054 km2. Chef-lieu : Hà Tinh. Population: 1,4 M. d’hab. (1999). Densité: 209 hab./Km2. Minorités ethniques : Hmông, Kho Mu, O Du, Thai, Thô et Chut.
Xuân Thành (55 km au N. de Hà Tinh) : Station balnéaire.
Tiên Diên (38 km au N.O. de Hà Tinh) : Village natal du poète Nguyên Du (1756-1820). Un petit musée retrace la vie de l’auteur du ‘lKim Van Kiêu”. Des objets personnels y sont exposés. A proximité (1 km), se trouve la sépulture de l’écrivain, représentée par une simple tombe en brique blanchie à la chaux.
Nguyên Du (1765-1820) : Bachelier (1784), il entre dans l’administration mandarinale. Il soutient la dynastie des Lè durant
la guerre contre les Tây Son. Après l’échec de la restauration des Lê (1787), il se retire dans son village natal pour se consacrer à la poésie et à la chasse. Il accepte à contre cœur une réintégration dans l’administration. Promu “Grand Lettré du Cabinet de l’Est” avec le titre de Marquis de Du Duc (1804). Gouverneur de la Province de Quang Binh (1809). Chancelier de l’Administration générale (1813). Membre d’une ambassade en Chine (1813). Vice A Ministre des Rites (1814).
Auteur du plus célèbre poème du Viêt-Nam.
Dông Thai (32 km au N. de Hà Tinh) : Village natal du mandarin- patriote Phan Dinh Phùng (1847-1895) et du dernier Vice-Roi du Tonkin, Hoàng Cao Khai (1850-1933), qui collabora avec la France.
Phan Dinh Phung (1847-1895) : Licencié (1876) puis Docteur (1877). Préfet dans la province de Ninh Binh. Membre du Tribunal des Censeurs. Il est destitué de ses fonctions de Censeur royal et emprisonné, après son désaccord avec le Régent Ton Thât Thuyêt (1883). Membre du mouvement de “Soutien à la Monarchie ”, il se met au service de l’Empereur Hàm Nghi qui lui confie le commandement des mouvements de résistance dans les provinces de Nghê An, Hà Tinh Tinh et Thanh Hoa (1885). Après la capture de Hàm Nghi (1888), il se replie dans les régions montagneuses du Hà Tinh où il meurt de dvsenterie.
Tùng Anh (30 km au N.O. de Hà Tinh) : Sépulture du mandarin Phan Dinh Phung (1847-1895), un des chefs du “Mouvement des Lettrés” opposé à l’occupation française.
Hong Linh (26 km au N.O. de Hà Tinh) : Chaîne de montagnes (20 km sur 15 km) avec plus de 100 pagodes et temples. Sur le plus haut sommet (Huong Tich : 678 m) se dresse la Pagode Huong Tich, dé¬diée à la Déesse Quan Am. Un pèlerinage s’y déroule le 19ème jour du 2ème mois lunaire.
Thinh Lôc (22 au N.O. de Hà Tinh) : Site de la Pagode Chân Tien située sur la montagne Tiên An. Datant du XlIIème siècle, elle est dédiée à Bouddha et à Thanh Mâu. Au XIXème siècle, elle a servi de base de résistance au mandarin Phan Dinh Phung (1847-1895).
Yên Ha (44 km au N.O. de Hà Tinh) : Site de la Pagode Tuong Son, datant du XVIIIème siècle et dédiée à Bouddha et au médecin Lê Huu Trac (1721-1791).
Can Lôc (20 km au N. de Hà Tinh) : Site du Temple Chiêu Trung Dai Vuong datant du XVIIème siècle, situé aux pieds du mont Long Ngâm et consacré à Lê Khoi (7-1446), frère de l’Empereur Lê Loi. L’édifice, ayant la forme du caractère Vuong (Roi), est précédé d’un escalier de marbre et d’une vaste cour entourée de nombreuses statues.
Ich Hau (22 km au N. de Hà Tinh) : Site du Temple Ca, dédié aux 3 Impératrices (Ly Nhât Quang, Ly Dao Thành et Ly Thai Giai) de la dynasties des Ly.
Cua Sot (14 km au N. de Hà Tinh) : Station balnéaire.

Lesen Sie mehr: Halong Vietnam

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress