Visite à Ha Tay partie 6

“C’est avec stupéfaction que nous découvrons ce chemin qu’il nous faudra suivre pendant plus d’une heure. Nous n avons jamais rien vu de pareil. A peine large d’un mètre, toujours en montée ou en descente, toujours sinueux, il est taillé dans le roc, dallé de blocs noirâtres, et se transforme parfois en un escalier raboteux aux marches irrégulières (…). L’horizon est d’ailleurs peu étendu, coupé par toutes ces masses de calcaires très rappro¬chées les unes des autres. Une impression de tristesse e d’abandon se dégage, malgré le soleil, de cet étrange pavsaçe
Quel spectacle ! une énorme déchirure de la montagne forme une baie fantastique, taillée dans le roc …Peut-être a-t-elle cent mètre de hauteur, cette déchirure, autant comme largeur et autant iprofondeur. Au milieu du cirque, là où la voûte commence y ’abaisser. une sorte de pylône est formée par une stalagmite gigantesque que des milliers de siècles ont façonnée et qui attein maintenant le sommet de la grotte. De chaque côté du cirque, sur la plate-forme, devant le sanctuaire, des marchands, abrités par lQ voûte surplombante, ont installé leurs inventaires ; ils vendent des boissons gazeuses, du thé ou des offrandes en papier, couronnes, et guirlandes. Tout au fond, éclairé faiblement par les bougies qu ont offertes les fidèles, enveloppé d’un nuage d’encens, adossé à la paroi du rocher, l ’autel lui-même se dresse avec ses statuettes en bois doré, son Bouddha, ses brûle-parfums, et devant lui quelques pèlerins prosternés dont on ne peut s’empêcher d’admirer la piété ”.
E. HENRY-B1ABAUD. Deux ans en Indo-Chine. Notes de voyage, I.D.E.O., Hanoï, 1939.
La route de Hà Dông (prov. de Hà Tây) à Hoà Binh (prov. de Hoà Binh) par la R.N. 6 (vers le Sud-Ouest).
Long Châu (6 km au S.O. de Hà Dông) : Chaîne de collines parsemées de grottes qui furent transformées soit comme pagodes soit comme lieu de plaisance des Seigneurs Trinh (1700). Certaines ont été aménagées par les Français, en 1940, pour servir d’éventuels postes de commandement en cas de conflit.
– La Pagode Trâm ou Long Châu, construite sous la dynastie des Ly postérieurs (1010-1225), possède des statues en pierre du Bouddha et des Arrhats. C’est d’ici qu’Hô Chi Minh dirigea le mouvement de résistance contre les Français, de Décembre 1946 à Janvier 1947.
La Pagode Vô Vi, datant de l’époque des Trân (1225-1400), est bâtie sur les flancs du Long Châu.
Chuc Ly (8 km au S.O. de Hà Dông) : Village natal du mandarin- historien Ngô Si Liên (XVème siècle).
Viên Nam (54 km au S.O. de Hà Dông) : Massif montagneux (1.03 m), appelée aussi Nui Vua Bà (Mont des Dames Reines) en souvenir des deux sœurs Trung dont le lieu d’origine est proche.

Sehen Sie mehr: Bhaya cruises

 

 

 

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress