Visite à Ha Tay partie 4

Tây Dang (61 km au N.O. de Hà Dông) : Village possédant une des plus anciennes maisons communales du Viêt-Nam qui a été restaurée aux XVIème, XIXème et XXème siècles. De remarquables sculptures sur bois reproduisent différentes scènes de la vie paysanne d’autrefois.
Chu Minh (75 km au N.O. de Hà Dông : Site d’une maison communale datant du Xlème siècle.
La route de Hà Dông (prov. de Hà Tây) à Phu Ly (prov. de Hà Nam) via Phu Xuyên par la R.N. 1 A (vers le Sud-Est).
Triêu Khuc (2 km au S. de Hà Dông) : Village dont les Génies tutélaires sont le Roi Phung Hung (736-791) qui libéra le pays des Chinois en 791, et Vu Uy qui introduisit et développa le tissage de la soie grège. Chaque année, du lOème au 12ème jour du 1er mois lu-naire, une fête leur est dédiée.
Ta Thanh Oai (Tô Huu) (8 km au S. de Hà Dông) : Village natal du mandarin poète Ngô Thi Si (1726-1780) et du mandarin Ngô Thi Nhiêm (1746-1803) qui rallia les Tây Son contre les Nguyên.
Khuc Thuy (9 km au S. de Hà Dông) : Village natal de Doàn Trân Nghiêp (1908-1930) qui participa au soulèvement de Yên Bai de Février 1930.
Quynh Dô (10 km. au S. de Hà Dông): Lieu de sépulture de l’Empereur Lê Chiêu Ton (1506-1526).
Nhi Khê (19 km au S. de Hà Dông): Village natal du mandarin- ministre Nguyên Trai (1380-1442), du lettré Luong Van Can (1854-
1927), fondateur de l’Institut d’enseignement bénévole du Tonkin de son fils, Luong Ngoc Quyên (1885-1917) qui s’opposa j’f* présence française.
Le temple consacré à Nguyên Trai a été reconstruit (1989) sur
g 1 oÇfi
anciennes fondations.
“(…) Ils redoutaient la mort, demandaient la paix ‘
Nous, nous voulions le repos du peuple Telle a été notre sagesse.
La patrie désormais est bien assise
Nos monts et nos fleuves feront peau neuve
La paix fait suite à la guerre, le jour à la nuit
Pour mille automnes, nous avons lavé notre honte
Pour dix mille générations, nous avons instauré la paix
Nous avons vaincu grâce au Ciel, grâce à nos ancêtres
Nous avons revêtu la cuirasse, conquis la victoire pour mille ans
Les quatre mers sont calmes à jamais, partout souffle le vent du
renouveau
Qu ’en tous lieux, tous le sachent ! “
Nguyên Trai, “Proclamation sur la pacification des Ngô ” (Binh Ngô Dai Cao) in Nguyên Khac Viên et Huu Ngoc, Littérature Viêtnamienne, Ed. en Langues Etrangères, Hanoï, 1979.
Thuong Tin (19 km au S.E. de Hà Dông) : Vestiges d’une citadelle édifiée sous le règne de l’Empereur Minh Mang (entre 1820 et 1841). Lieu de naissance du mandarin Ly Tu Tân (1378-1454) et du journaliste Nguyên Van Vinh (1882-1936), un des rénovateurs de la langue viêtnamienne.

Besuchen Sie uns unter: Halong Glory cruise

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress