Thành Phô Hô Chi Minh (Hô Chi Minh-Ville)

Thành Phô Hô Chi Minh (Hô Chi Minh-Ville

Le Musée des Crimes de Guerre (Nhà Trung Bay Toi Ac Chiên Tranh Xâm Luoc) (28 rue Vo Van Tân, 3ème arr.) (8h-l lh30 et 14h- 17h. Fermé le Lundi) (ex-Trân Quy Cap et ex-Testard) est situé dans les anciens locaux du Service américain d’information (U.S.I.S.). Le musée propose une exposition de photos et d’armes sur les deux guerres d’Indochine. Dans les jardins, se dresse une ancienne guillotine de l’époque coloniale.

Le Musée des Crimes de Guerre – Ho Chi Minh ville

Thành Phô Hô Chi Minh (Hô Chi Minh-Ville

Le Musée de l’Armée (Bao Tàng Quân Dôi) (2 rue Nguyên Binh Khiêm, 1er arr.) (ex-Angier) expose du matériel militaire américain, soviétique et chinois.

Le Musée Ton Duc Thang (Bao Tàng Ton Duc Thang) (5 quai Ton Duc Thang, 1er arr.), inauguré en Août 1988, est consacré à l’ancien Président de la R.D.V.N. et de la R.S.V.N., successeur de Hô Chi Minh.

Le Musée des Beaux-Arts (Bao Tàng My Thuât) (97 A rue Pho Duc Chinh, 1er air.) (ex-Alsace Lorraine), installé depuis Septembre 1987 dans une villa art-déco, expose la production artistique du Viêt-Nam depuis le Vllème siècle.

A voir : Croisière dans la baie d’Halong | Croisière dans le delta du Mékong Vietnam | randonnée à Sapa

Le Parc Lê Van Tam, délimité par les rues Diên Bien Phu (ex-Phan Thanh Gian et ex-Legrand de la Liraye), Hai Bà Trung (ex-Paul Blanchy), Vo Thi Sau (ex-Hiên Vuong et ex-Mayer) et Mac Dinh Chi (ex-Massiges) (3ème arr.), est un jardin public édifié sur l’emplacement de l’ancien Cimetière Massiges qui a été totalement rasé en 1983. Après avoir restitué les cendres aux familles qui en avaient fait la demande, le gouvernement fit transporter les urnes non réclamées à la pagode de Lai Thiêu.

Le cimetière portait aussi le surnom de “Jardin du père d’Ormay” du nom du Directeur du service de Santé. En 1892, on accorda une concession pour les officiers de Santé de la Marine décédés en Cochinchine. En 1895, on y plaça les restes de 239 marins décédés entre 1866 et 1872. De nombreux coloniaux et des personnalités saïgonnaises y reposèrent : le Sgt. H. Martin des Pallières en Avril 1859, le Capt. A. Barbé en Décembre 1860, le Capt. B. Savin de Larclauze en Juin 1866, le Capt. de frégate L. Doudart de Lagrée en Mars 1868, Mgr. T. Legrand de la Liraye en Août 1873, le Lt. de vaisseau F. Gamier en Décembre 1873, P. Blanchy en Novembre 1901. Au milieu des allées, plusieurs tombes portaient des noms à consonance germanique du fait de la présence d’un grand nombre de maisons de commerce allemandes, surtout au cours des années 1860- 1870. En Novembre 1963, après leur assassinat, le Pdt. Ngô Dinh Diêm (1901-1963) et son frère, Ngô Dinh Nhu (1910-1963), y furent enterrés.

Besuchen Sie uns unter: Halong Dschunke

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress