Le grenier à riz – Delta du Mekong partie 10

Le grenier à riz - Delta du Mekong partie 10-ile de Phu Quoc

La route de Cân Tho à Hà Tien (prov. de Kiên Ciang) par les R.N. 91 et 80 (vers l’Ouest).
La province de Kiên Giang a été une ancienne circonscription administrative regroupant le territoire de Rach Gia (1757). dénommé par les Cambodgiens “Krâmuon Sar” (Cire blanche). Elle a été rattachée, en 1715, au fief du Seigneur chinois, Mac Cuu ( 1685- 1736), soutenu par les Seigneurs Nguyên. Ancienne province de la R.V.N. (1956-1975) dont le chef-lieu était Rach Gia.
Province de la R.S.V.N. (1976) issue du regroupement des provinces de Rach Gia et Hà Tiên.

  • Superficie : 6.358 km2.
  • Chef-lieu : Rach Gia.
  • Population : 1,5 M. d’hab. (1999).
  • Densité : 239 hab./Km2.
  • Minorités ethniques : Khmers et Hoa (Chinois).

Avec 200 km de côtes rocheuses et découpées, la province vit des produits de la mer, de la riziculture et de l’aviculture.
Rach Gia (2.108 km au S. de Hanoï et 243 km au S.O. de Hô Chi Minh-Ville) : Ancien chef-lieu de F arrondissement (1882-1899) et de la province (1899-1956) de Rach Gia (1882-1956). Ancien chef-lieu de la province de Kiên Giang (1956-1975). Chef-lieu (1976) de la province de Kiên Giang et port de pêche situé sur le Sông Cai Lon et le Sông Cai Bé. Le site a été occupé par les Français (27 Juin 1867) dont un détachement a été massacré par les Viêtnamiens (16 Juin 1868). Ancienne base militaire américaine (1967-1972).

  • Le Tombeau et le Temple de Nguyên Trung Truc (18 rue Nguyên Công Tru), rappellent le souvenir du héros de la résistance viêtnamienne qui a été exécuté sur la place du marché, le 27 Octobre 1868. Chaque année, une commémoration a lieu du 27 au 29 jour du 8ème mois lunaire.
  • La Pagode Tam Bao (Trois Joyaux : Bouddha du Passé, du Présent et du Futur) (6 rue Thich Thiên An), édifiée au début du XIXème siècle puis reconstruite en 1913, abrite une statue en pierre de Bouddha de 3 m de haut.
  • La Pagode Phât Lon (Grand Bouddha) (rue Quang Trung), construite par des Cambodgiens, au XVIIIème siècle, célèbre le culte du bouddhisme Hinayana (Petit Véhicule).
  • La Pagode Ong Bac Dê (14 rue Nguyên Du), édifiée au XIXème siècle par des Chinois, célèbre le culte taoïste.
  • Hon Dât (34 km au N.O. de Rach Gia) : Après la destruction du séminaire d’Ayuthia (Siam) par les Birmans (1765), la Société des Missions Etrangères de Paris y implanta provisoirement un Collège général (Séminaire) destiné à former un clergé autochtone (1767). Mgr. P. Pigneau de Béhaine (1741-1799) dirigea l’établissement de 1767 à 1769. En y venant chercher refuge, Nguyên Anh, le futur Empereur Gia Long, y a rencontré le prélat qui allait lui proposer les services de la France afin de reconquérir son trône.Durant la Guerre du Viêt-Nam, la région a été le théâtre de nombreux combats, surtout en 1961 et 1971.
  • Chùa Hang (Pagode de la Grotte) (63 km au N.O. de Rach Gia) : Sanctuaire bouddhique, situé dans une grotte de 50 m de haut et abritant deux grandes statues en pierre de Bouddha datant du XlVème siècle, d’origine cambodgienne, et une statue de la Déesse Quan Am. Un culte est rendu à Ngoc Hoàng (Empereur de Jade) et à Quan Am. Des pèlerinages ont lieu les 1er, 7ème et lOème mois lunaires.
  • Hang Da (Grotte de Pierre) (63 km au N.O. de Rach Gia) : Rocher dit du “Bonnet à poil” abritant la Caverne de Pierre (Thach Dông). Une stèle (Bia Cam Thù : stèle de la Rancune) rappelle le souvenir du massacre de 130 personnes par les Khmers Rouges le 14 Mars 1979.
  • Hon Chông (66 km au N.O. de Rach Gia) : Port de pêche et station balnéaire, situé à proximité du Cap de la Table (Mui Cai Bàn).
  • Bai Dâu (68 km au N.O. de Rach Gia) : Station balnéaire.
  • Hang Tien (Grotte aux Sapèques) (69 km au N.O. de Rach Gia) : En s’y réfugiant en 1784, pour échapper aux rebelles Tây Son, Nguyên Anh (Gia Long) y découvrit de nombreuses sapèques. La visite s’effectue en barque.
  • Mo So (Da Trang) (74 km au N.O. de Rach Gia) : Grotte comprenant trois salles et ayant servi de zone de repli au F.N.L., pendant la Guerre du Viêt-Nam. La visite s’effectue soit en barque soit à pied.

A voir : voyage Vietnam Cambodge | voyage Indochine | Aventure Vietnam

Hà Tien (91 km au N.O. de Rach Gia) : La région, dénommée par les Cambodgiens “Peam” (Embouchure), a été provisoirement rattachée à la seigneurie des Nguyên en 1708 puis définitivement annexée en 1809. La ville avait été fondée par le Seigneur chinois Mac Cuu (1685-1736) qui en fit une colonie prospère (1674). Désireux de se prémunir contre l’influence siamoise, il accepta la tutelle viêtnamienne en 1714. Ancien chef-lieu de la province (1832-1913 et 1921-1956) et de la délégation (1913-1921) de Hà Tiên. Port fluvial situé à l’embouchure du Kênh (Canal) Vinh Tê. La citadelle a été occupée par les Français le 24 Juin 1867. Durant son administration l’Amiral H. Ohier (1814-1870), ayant constaté les difficultés de liaison entre Bangkok et Singapour, a projeté d’en raire le centre commercial du Golfe du Siam.

Le grenier à riz - Delta du Mekong partie 10-ile de Phu Quoc
–    La Pagode Tam Bao (Trois Joyaux) (328 rue Phuong Thanh), cons- truite en 1730 par le Gouverneur Mac Cuu, est dédiée à la Déesse Quan Am et à Bouddha.
–    Les Tombeaux et le Temple funéraire des Mac (Làng Mac Cuu) ont été construits au XIXème siècle sur le Mont Binh San. La sépulture de Mac Cuu a été édifiée en 1809.
Mac Cuu (1685-1736) : Originaire de la province de Canton. Refusant de servir les Mandchous, il quitte la Chine pour la Cochinchine où le Seigneur Hiên Vuong lui accorde la permission de s’installer à Hà Tiên (1714). Avec la protection viêtnamienne, il réussit à se débarrasser de la double tutelle cambodgienne et siamoise (1716). Il est à l’origine du développement économique de la région et de la création de nombreux centres commerciaux : Hà Tiên, Phu Ouôc, Rach Gia et Cà Mau.

Mui Nai (93 km au N.O. de Rach Gia) : Station balnéaire.
Phu Quôc (136 km au N.O. de Rach Gia et 45 km à PO. de Hà Tiên) : La plus grande île du Viêt-Nam (565 km2) portait autrefois le nom cambodgien de “Koh Tral” (Ile de la navette). Durant la guerre contre les Tây Son, Nguyên Anh (Gia Long) vint, plusieurs fois, s’y réfugier (1782, 1783, 1787). En Janvier 1950, près de 5.000 soldats de la Chine nationaliste y furent désarmés avant d’être rapatriés sur Taïwan (Juin 1953). Pendant la Guerre du Viêt-Nam, l’île servit de camp d’internement des prisonniers de guerre communistes. Elle est renommée pour son nuoc mam et son poivre. Au Nord et au Sud de l’île, on trouve encore des crocodiles. Avec ses nombreuses plages (Bai Kem, Bai Truông), l’île développe son infrastructure touristique. Voir un voyage sur l’île de Phu Quoc

Besuchen Sie uns unter: Paradise cruises Halong bay

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress