La province de Ba Ria-Vung Tàu et l’île de Con Dao partie 3

La province de Ba Ria-Vung Tàu et l’île de Con Dao partie 3-bateau

La route maritime de Vung Tàu à l’Ile de Côn Dao (vers le Sud).
Côn Dao (Côn Son) (ex-Poulo Condore : Ile des Courges surnommée par les Français l’Ile d’Orléans) (210 km au S.E. de Vung Tàu) : Groupe de 14 îlots dont la principale île (Côn Lôn : la Grande Condore : 20 km2) a servi de pénitencier dès 1810.

Le bateau rapide pour Con Dao

La province de Ba Ria-Vung Tàu et l’île de Con Dao partie 3-bateau
En 1294, Marco Polo y séjourna après avoir perdu une perte de sa flotte dans une tempête. En 1686, malgré les avantages avancés par la Compagnie des Indes Orientales, la France hésita à y établir un comptoir. En 1702, la Compagnie anglaise des Indes y installa un entrepôt de marchandises et souhaita en faire un centre commercial entre l’Europe et les ports de la Mer de Chine. Après le massacre de la garnison par leurs propres soldats malais (Mars 1705), les Anglais quittèrent l’île (1706). Les Français s’y établirent provisoirement (Septembre 1721-Juin 1722). Un nouveau projet d’installation commerciale et militaire resta sans suite (1755). L’île fut cédée à la France à la suite du Traité de Versailles (Novembre 1787) mais ne fut occupée qu’en Décembre 1861. Durant la guerre contre les Tây Son, Nguyên Anh (Gia Long) vint plusieurs fois s’y réfugier avec son épouse, Thua Thiên Cao, mère du Prince Nguyên Phuc Canh (1783). Avant de débarquer au Cap St. Jacques, Mgr. P. Pigneau de Béhaine (1741-1799) et le groupe de volontaires français, recrutés pour le compte de Nguyên Anh (Gia Long), y séjournèrent (19-24 Juillet 1789).

A voir : ile de Phu Quoc  | excursion Hanoi Ninh Binh | trek Mai Chau

L’île devint, par un arrêté du 1er Février 1862, un établissement pénitencier réservé aux prisonniers de guerre et de droit commun. Le premier convoi de prisonniers arriva en Mars 1862. G. Viaud, frère de H Loti, fut le premier médecin du bagne (1864) avant de mourir de dysenterie sur le navire qui le ramena en France (1865). G. Bloy (1848-1908), frère de Léon Bloy, y exerça les fonctions de gardien. Sous le nom de Charles Sanois, C. Saint-Saens y séjourna pendant un mois (17 Mars-19 Avril 1895) afin de se consacrer à des études astronomiques. Profitant de la solitude des lieux, il paracheva son opéra Brunehilda (qui devint Frédégonde), commencé, à Saigon, en Mars 1895.

En 1898, près de 70% des détenus mouraient du béribéri. C’est pourquoi, en Septembre 1905, le Conseil Colonial de Cochinchine émit le vœu de supprimer le pénitencier. En 1936, ce projet fut repris sans succès par le ministre M. Moutet. Afin de résoudre les problèmes de main-d’œuvre dans les autres possessions d’outre-mer. certains prisonniers furent ensuite envoyés en Nouvelle Calédonie, en Guyane ou au Gabon.

Plusieurs insurrections éclatèrent dans le pénitencier : 28 Juin 1862, Août 1883 (Révolte de Bai Can), Juin 1890, 28 Juin 1894, 25 Juillet 1904,22 Mars 1910, 14 Février 1918.

Quoique nombreuses, les évasions étaient rarement couronnées de succès du fait des caprices du vent et des courants, de la précarité des embarcations, de la présence des requins et de la rapide intervention du personnel pénitentiaire.
Dès 1932, date de la fondation de la première cellule locale du Parti Communiste Indochinois, le pénitencier fonctionna comme un soviet révolutionnaire. Plusieurs journaux clandestins (Tiên Lien, Bàn Gop, Hôn Cau Luân Bao, Nguôi Tu Do, Tiêng Sông Bê, Tù Nhân) furent élaborés par des prisonniers politiques sous la direction du futur Premier Ministre Pham Van Dông (1906-2000). De nombreux heurts sanglants opposèrent alors les membres du Parti Communiste Indochinois (P.C.) à ceux du Parti Nationaliste du Viêt-Nam (V.N.Q.D.D.) que l’on dut loger dans des baraquements différents. En 1939, les affrontements se poursuivirent entre communistes et trotskistes.

Sur un effectif de 2.500 prisonniers dont 500 politiques, le Front Populaire, à la suite de l’amnistie générale, en libéra 450 (1936) puis 650(1937).

Lesen Sie mehr: Halong Bucht

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.

Powered by WordPress